top of page

L’origine de la race:

Le premier Rex de Cornouailles (Cornish Rex) est né en 1950 en Grande-Bretagne d’une portée de 5 chatons. Des 5 chatons de la maman qui se nommait Séréna (chatte domestique) un seul mâle nommé Kallibunker présentait les particularités du futur Cornish Rex. Probablement une mutation génétique fit de lui un chat au poil doux et bouclé. Afin de conserver cette mutation de type récessive, on accoupla Kallibunker avec sa mère afin de créer une nouvelle lignée. Des accouplements se sont aussi fait avec le Siamois, le Burmese et le British shorthair. La race fut officiellement reconnue en Angleterre en 1967. Les croisements avec d’autres races ne sont plus autorisés.

Caractéristiques physiques du Rex de Cornouailles

Le Rex de Cornouailles n’est pas hypo-allergène, donc toutes les personnes qui présentent des allergies aux chats ou qui développent de l'asthme sévère devraient prendre en considération cette information avant de prévoir l'adoption d'un nouveau compagnon.

Le pelage est un sous-poil soyeux, dense, doux, bouclé, chaud au toucher, moulant le corps en vagues successives, uniformes et étroitement tissées. La robe est entièrement dépourvue de poils de garde et les ondulations doivent être présentes en particulier sur le dos, les épaules et les flancs. Bien que le pelage sur la tête, le cou, les jambes et les pattes soit parfois trop court pour onduler, les poils dans ces zones doivent être tout de même présents. Les moustaches et les sourcils sont souvent courts ou cassés, mais doivent tout de même être présents. Toutes les couleurs et patrons de robes sont acceptés.

Caractère : 

C’est un chat vif, remuant, joueur, acrobate et toujours de bonne humeur. Il est réputé pour être sociable avec les autres chats et les chiens. Il déteste la solitude et le froid, ce qui fait de lui un véritable pot de colle.

Pour être membre en règle de l’Union des éleveurs félins du Québec, un éleveur de Rex de Cornouailles doit tester tous ses reproducteurs actifs pour :

  • La cardiomyopathie hypertrophique (CMH), par échographie cardiaque faite par un spécialiste en cardiologie, et ce, au moins une fois chaque 18 mois.

  • Atrophie progressive de la rétine (PRA-rdAc) par test génétique

  • PKD (maladie rénale)

  • Leucémie (FIV) et sida félin (FeLV) par test sanguin

231006_UEFQ_FelinInsolite.jpg
bottom of page