top of page

L’origine de la race:

Le Bengal est le résultat d’un croisement entre un chat léopard d’Asie (Prionailurus bengalensis) et un chat domestique. Souvent aussi appelé ALC pour « Asian Leopard Cat », l’ancêtre du Bengal est un petit félin nocturne d’environ 8‑15 lb. Plusieurs ALC différents ont contribué à la création de la race et de nouvelles lignées sont encore créées aujourd’hui.

Le Bengal a été reconnu comme nouvelle race par l’Association Féline Internationale en 1986 et a été accepté dans le championnat régulier en 1991. Il s’agit aujourd’hui de la race la plus enregistrée auprès de la TICA (The International Cat Association).

Les différentes générations:

Le résultat du premier accouplement d’un chat léopard d’Asie avec une race domestique, se nomme F1 ou G1 (G pour génération). Si on accouple un F1 avec un Bengal, on obtient ensuite des chatons F2 ou G2. Ces termes servent à quantifier le nombre de générations qui séparent le Bengal de son ancêtre sauvage, le chat léopard d’Asie.

Les Bengals F1‑F3 (G1‑G3) sont considérés comme hybrides et les mâles sont généralement infertiles. À partir de la quatrième génération, ils ne sont plus considérés comme des hybrides et sont éligibles à l’enregistrement régulier SBT.

Caractéristiques physiques du Bengal 

Le Bengal est un chat de taille moyenne à grande, très athlétique avec un corps long, musclé et une ossature forte. Le poids moyen d’une femelle se situe entre 8 et 13 lb et le poids d’un mâle autour de 12‑18 lb.

Sa démarche se différencie par rapport à celle du chat domestique : ses pattes avant sont un peu plus courtes par rapport à ses pattes arrière, lui donnant un air furtif comme celui d’un petit léopard.

Sa tête doit être distincte de celle du chat domestique : oreilles petites au bout arrondi, dont la base est large ; pommettes hautes et nez gros et large ; menton fort. Sa tête vue de profil doit démontrer une légère courbe concave entre le front et le nez.

L’ensemble des caractéristiques relatives à la structure du chat (tête, corps), c’est ce qu’on appelle le type. Plus le chat est bien typé, mieux il se classera en exposition. Autrement dit, un Bengal avec une belle tête et un beau corps serait mieux classé qu’un autre qui a simplement un beau pelage.

Le Bengal de qualité se distingue par ses couleurs aux forts contrastes. Ses taches ont deux couleurs : c’est ce qu’on appelle les rosettes. La couleur du fond de la robe est différente de l’intérieur de la rosette et le contour de la rosette fait contraste avec celle-ci. Ses rosettes doivent être alignées de manière horizontale, sans grande bande verticale. Un vrai Bengal ne doit pas avoir de taches blanches sur les pattes ou sur le corps. Son ventre peut cependant être plus pâle et tirer sur le blanc. La texture de son poil doit ressembler à une fourrure très douce. Le pelage peut également briller comme si le poil était recouvert de poudre d'or (glitter).

Caractère : 

Le Bengal se distingue par sa vive intelligence, ce qui donne lieu à une interaction supérieure avec les humains, contrairement aux chats domestiques et à plusieurs chats de race pure. De fait, le Bengal a une capacité d'apprentissage rapide et on peut lui enseigner quelques commandements tels qu’« assis », « coucher », « donne la patte ». Le temps passé avec lui sera directement proportionnel à son apprentissage. Il peut facilement rapporter des objets (comme ses jouets préférés) pendant que vous écoutez vos émissions préférées. D'ailleurs, le premier à abdiquer ne sera pas lui, soyez-en assuré.

Il est d'une curiosité insatiable et aime découvrir tout ce qui est nouveau. Il est aussi un grimpeur hors pair. Il a besoin d’un environnement avec de grands espaces, car il a une énergie presque inépuisable. Il supporte mal un environnement restreint, comme les petits appartements, à moins que ce dernier soit bien aménagé avec plusieurs tablettes en hauteur et une roue d’exercice.

Le Bengal a un faible pour l'eau tout comme son ancêtre : faute de pouvoir nager dans les cours d'eau, il ira sous la douche ou dans le bain avec vous, ou, à temps perdu, il videra son bol d'eau. De nature sociable et très attaché à ses maîtres, il supporte mal la solitude. Une famille très active fera de lui un chat heureux.

Il faut savoir que le Bengal n'est pas un chat comme les autres à bien des points de vue étant donné son hybridité. L'un des aspects qui font de lui un chat à part, c'est celui de sa santé digestive, qui est un peu plus fragile que chez les autres races. Il faut donc s’assurer de lui donner une nourriture de qualité.

Même si plusieurs éleveurs affichent le Bengal comme étant une race hypo allergène, il est important de savoir qu’aucune étude n’a été faite à ce jour. Il n’existe aucune preuve scientifique qui prouve que le Bengal produit moins de protéines Fel D1 dans sa salive. Certaines personnes allergiques tolèrent bien le Bengal alors que d’autres ont des réactions. Si vous ou un membre de votre famille avez des allergies au chat, il est primordial d’être en contact prolongé avec un Bengal avant de penser en adopter un.

Pour être membre en règle de l’Union des éleveurs félins du Québec, un éleveur de Bengal doit tester tous ses reproducteurs actifs pour :

  • La cardiomyopathie hypertrophique (CMH), par échographie cardiaque faite par un spécialiste en cardiologie, et ce, au moins une fois chaque 18 mois.

  • L’atrophie progressive de la rétine (PRA-B) par test génétique

  • La déficience en pyruvate kinase (PK-def) par test génétique

  • Leucémie (FIV) et sida félin (FeLV) par test sanguin

231006_UEFQ_Maracaja.jpg
230806-OBengal_UEFQ (1).jpg
bottom of page